Angleterre : la campagne de vaccination est 3 à 4 fois plus rapide que celle de l’Europe

Image
vaccinatiecampagne
L’Angleterre sort petit à petit de la crise. Le pays compte 126 615 morts depuis le début de la pandémie, un record en Europe. Mais le confinement imposé par le Premier ministre Boris Johnson et sa stratégie de vaccination semblent dompter la pandémie.
Moins de cinquante décès liés au covid-19 sont enregistrés par jour dans l’ensemble du pays depuis une semaine, contre un record de 1 361 décès le 19 janvier, et 4 153 Anglais sont actuellement hospitalisés, bien loin du pic de 39 249 hospitalisations du 18 janvier.


L’amélioration de la situation sanitaire outre-Manche est due certes aux mesures de confinement mais aussi et surtout à l’efficacité spectaculaire de la campagne de vaccination qui y est menée. Au total, 45 % des Britanniques ont déjà reçu au moins une dose d’un vaccin contre la Covid-19 (30 millions de personnes), leur campagne de vaccination est 3 à 4 fois plus rapide que celle de leurs anciens partenaires européens.

Sur le terrain de la vaccination, le Premier Ministre a annoncé un prochain changement de stratégie, déclarant que le mois d’avril serait celui de la seconde dose. En effet, les autorités britanniques ont fait depuis début janvier le pari risqué (mais semble-t-il gagnant) d’espacer l’injection des deux doses de vaccin de 12 semaines. Ainsi, seulement 5,7 % des Britanniques ont reçu deux doses d’un vaccin (ce qui reste mieux que la plupart des pays européens), soit 3,8 millions d’individus.